L'alternance : un rythme assumé



// L'alternance aujourd'hui

Au troisième trimestre 2014 le taux de chômage en France des moins de 25 ans atteignait 24,6% (contre 10,4% sur l’ensemble de la population selon l’Insee). Les politiques ont donc placé l’alternance au coeur de leur programme d’accès à l’emploi.

Aujourd’hui 5,57% des étudiants de l'enseignement supérieur suivent une formation en alternance (source Onisep).




// Une autonomie financière

Pour beaucoup, l’alternance permet d’avoir une autonomie financière afin de payer leur formation et continuer à vivre tout en étudiant.

Il s’agit également d'un accès rapide à l’emploi, directement confrontés aux réalités du marché, ils sont à même de répondre à un référentiel de compétences attendues dès la sortie des études.




// Une réelle expérience

Fini les stages café/photocopies, ils sont rompus aux impératifs que tous professionnels de leur secteur d’enseignement doivent respecter.

Acquérir un diplôme et de l’expérience sans perdre de temps, c’est la promesse tenue par une formation en alternance.


// L'ALTERNANCE : UN CHOIX ASSUMÉ

Se lancer dans l’alternance doit être un choix s’assumé, car si cette formule contient de très nombreux avantages c’est aussi un réel investissement personnel.



// Un rythme à tenir sur la durée

Au Cesacom le rythme est soutenu, 3 à 4 jours par semaine en entreprise pendant 12 mois avec des impératifs professionnels à tenir, sans compter sur la partie scolaire : des devoirs à rendre pour la semaine suivante, des partiels à réviser, des présentations orales à préparer, des projets de groupe à réaliser… cela demande une grande organisation et une vraie volonté de réussir.

Mais le retour sur investissement est réel et immédiat : avant même d’être diplômé, il est beaucoup plus facile de trouver une alternance en 5ème année qu’en 3ème année et surtout de pouvoir choisir les missions que l’on a envie de mener et le cadre de travail où l’on souhaite s’épanouir. Avec un bagage déjà conséquent, les jeunes formés en alternance obtiennent plus rapidement un contrat après leurs études que les autres.

Il ne faut pas perdre de vue, que pour certaines entreprises, accueillir un jeune en alternance équivaut à une période d’essaie, l’objectif étant une embauche.



// Une formation toujours en lien avec le terrain

Le Cesacom a une seule ambition, faire de ces jeunes de véritables « couteaux-suisses » capables de répondre à toutes les problématiques, en toutes circonstances, en outre en faire des professionnels crédibles et aguerris. Quelle meilleure formation que le terrain ?

Dans la continuité de l’immersion à 60-80% du temps en entreprise, nous organisons également des compétitions en partenariat avec des annonceurs ayant de réels besoins en communication. En partant d’un brief et par équipe « agence » de 4 ou 5, les étudiants ont une semaine pour proposer une recommandation stratégique qu’ils présenteront devant un jury de professionnels et devant l’annonceur lui-même.

Une aventure, les poussant un peu plus vers la professionnalisation de leurs savoirs-faire et savoir-être, et pour les gagnants une vraie reconnaissance à valoriser auprès de leurs futurs employeurs.



// Une expérience enrichissante, véritable tremplin dans la vie active

L’alternance est un investissement de temps, d’énergie… mais « le jeu en vaut la chandelle », à la sortie vous êtes directement opérationnels, vous connaissez déjà le monde de l’entreprise, vous avez déjà des réflexes, des compétences professionnelles... et surtout votre profil intéresse des recruteurs.

Au Cesacom 82% des jeunes diplômés obtiennent un CDI/CDD après la 5ème année.

Les chiffres parlent d’eux même et pour savoir ce qu’ils sont devenus, nous vous donnons rendez-vous sur la page « Après le Cesacom ».



// QUAND COMMENCER L'ALTERNANCE ? POURQUOI PAS EN BTS ?

L’alternance demande un certain degré de maturité et d’organisation, tout le monde n’est pas prêt à affronter aussi jeune les lois de l’entreprise et la rigueur qu’impose ce rythme. De plus, en entreprise le tuteur est bien entendu présent pour faire évoluer son poulain, mais attend certaines bases théoriques.

C’est pourquoi nous ne proposons pas le BTS en alternance, il serait trop « violent » de projeter les étudiants dans le monde de l’entreprise avec aucune connaissance en sortant à peine du lycée. Nous avons opté pour une transition en douceur, avec une formation solide ponctuée par trois stages de courtes durées pour leur donner un aperçu avant une alternance en troisième année.