LA VIE DE L'ÉCOLE

Bientôt en ligne, une vidéo "surprise" réalisée par les nouveaux membres du BDE du Cesacom...

Bac+5 au Cesacom : Option création de jeu

La 5ème année au Cesacom n’est pas de tout repos, et ce n’est pas les étudiants qui diront le contraire ! Jonglant entre compétitions, dossiers de création d’entreprise, et mémoire de fin d’année, nos communicants les plus expérimentés surfent sur la vague de l’espoir dans l’océan de la fatigue… Les rendus approchant à grands pas, il est important de garder l’esprit léger dans ce monde, souvent très prenant, qu’est la communication.  

C’est à partir de cette motivation que certains d’entre eux (nous ne citerons pas Vincent, Maxime et Léo), ont trouvé un bon moyen de se divertir sans relâcher l’effort intellectuel et linguistique : décortiquer le prénom et le nom d’une personne pour en créer la version anglophone ! Si l’intrigue est en place attendez de découvrir les ficelles de ce jeu.

Nous allons commencer avec un exemple simple, la version anglophone de ce dernier est : « Happy House », pour tout vous dire les traductions peuvent être légèrement farfelues, voire composées de « verlan » ou de toutes formes de significations. La réponse est toute simple : ce qui est « happy » n’est pas triste ! Vous l’aurez compris notre premier exemple est le Directeur de l’école : Patrice Maison (l’exploit vient de notre Directeur pédagogique national préféré) !

Maintenant que vous avez compris le procédé, nous vous laissons deviner celui-là : « Cat-reik-laugh-fart-the-air » !




 La Cesa'family, une école qui vit

Si le BDE prend une grande place dans l’animation de l’école, de nombreux événements et actions sont mis en place par l’école elle-même, tout au long de l’année. Au Cesacom, personne n’est anonyme : du fait de son choix de conserver des effectifs réduits, l’école s’évertue à garder un esprit « familial », une école où il fait bon lieu d’être et qui permet à tous, « admin », profs et étudiants de se connaître.

Valoriser cette proximité, perpétuer les échanges entre les différentes promos et encourager nos étudiants à s’approprier l’école comme lieu de vie et non pas uniquement comme lieu de cours : voilà ce qui motive chacune de nos actions.



Cesacom around the world

C’est pourquoi l’école a créé le tee-shirt Cesacom, qui se réinvente chaque année ! Tantôt créé par des étudiants, tantôt proposé par l’admin, il est toujours soumis au vote des Cesacomiens. Et grâce à ce tee-shirt, notre école fait le tour du monde !

Bali, l’Italie, la Roumanie, le Sahara, les USA, la Guatemala et bien d’autres, le Cesacom parcourt le monde et s’affiche aux quatre coins du Globe avec notre jeu-concours « Cesacom Around The World » !



Made in Cesa

En plus du tee-shirt, nos étudiants reçoivent chaque année de chouettes goodies qui leur permettent d’afficher haut et fort les couleurs du Cesacom : tote-bags, Cesa’Cup, stickers… Autant d’objets qu’ils abordent au quotidien et qui renforce ce sentiment d’appartenance à la « Cesa’Family ».



 Grande collecte cesacomienne

Au Cesacom, nous souhaitons également inculquer à nos étudiants certaines valeurs qui passent par la mise en place d’actions à dimension caritative.

Nous réalisons chaque année au sein de nos locaux une grande collecte de dons, collecte qui débouche sur des « maraudes » et qui permettent à nos cesacomiens de s’investir pour une bonne cause, en redistribuant les biens collectés directement auprès des personnes dans le besoin. Nos entreprises partenaires sont Emmaüs à Paris, Action-Froid et Ludopital à Lille.



 La musique dans la peau

À l’arrivée des beaux jours, le Cesacom organise chaque année son « Cestival ». Essentiellement basé sur la musique, ce festival a pour but de mettre à l’honneur les talents qui se cachent parmi nos étudiants : chanteurs, guitaristes, roi du triangle… Une belle occasion pour se réunir autrement, et partager un moment convivial entre étudiants et administration.

Le BDE La Cesarienne organise également régulièrement le “Cesavoice”, le karaoké déjanté des étudiants du Cesacom. Pour cette occasion, pas besoin de chanter comme Céline Dion, tout le monde est le bienvenu pour pousser la chansonnette !