LE CESA SE FAIT CINÉMA

Curtiz, Lumet, ou encore Kusturica, aucun nom n’est trop grand pour nos soirées ciné-débat plus cinéma que débat, mais jamais clichées, ce n’est pas Cesa !


Et les étudiants en communication programmateurs…

À fréquence mensuelle, voire bimensuelle, ce moment que l’on s’octroie à faire évoluer et à diversifier sa culture cinématographique est un moment de partage savoureux. Accordant autant d’importance à donner qu’à recevoir, chaque séance de cinéma est portée par la sélection d’un étudiant ou d’une étudiante en communication. A travers l’explication de ce choix, rationnel ou non, chacun se trouve plongé dans la sensibilité cinématographique de notre programmateur du soir. Les lumières s’éteignent, le vidéoprojecteur s’allume, les paquets de chips et de pop-corn s’ouvrent, puis tout le monde se tait, pour laisser le silence s’installer. Et installés, nous le sommes divinement bien tels des divins sur nos divans à se donner un rôle de devins à deux doigts du dénouement.

Mais ne sont pas seuls à être cinéphiles

Il arrive également que Philippe Oriol, directeur pédagogique du Cesacom, se joigne aux étudiants et leur fasse également partager ses coups de cœurs cinématographiques. La dernière séance dont il était programmateur était consacrée à un thriller argentin étonnant, intitulé « Les neuf reines ». Tous ceux qui ont assisté à la séance vous conseillent d’ailleurs de voir ce film de toute urgence. Philippe ne s’arrête d’ailleurs généralement pas au choix du film et permet à tous de déguster de délicieux produits qu’il achète spécialement pour l’occasion. La vie est dure mais on peut dire que ça vaut le coup de venir déguster du pâté de lapin avec les étudiants du Cesacom en visionnant un bon film ! Finalement le ciné-débat c’est un peu comme une histoire qui se mange sans faim !